107 J Chartrier de la Vaupalière

Le chartrier de la Vaupalière est désormais accessible aux chercheurs, après classement (cote : 107 J). Ce chartrier a été constitué pour l’essentiel par la famille Maignart de Bernières, propriétaire des seigneuries de Caltot , Poville, Thibouville, et la Vaupalière. Le chartrier est passé à la famille La Cour de Balleroy à la fin du 18è siècle après le mariage d’Albertine Maignart de Bernières avec Aimé-Philippe, marquis de Balleroy (1784).

Parvenu aux Archives départementales en mauvais état (nombreux parchemins mutilés), ce fonds contient cependant des éléments encore exploitables et intéressants. Outre les archives seigneuriales classiques (séries d’aveux, de titres, procédures et registres de gage-plège pour les seigneuries mentionnées ci-dessus), on y trouvera un journal de dépenses du marquis de la Vaupalière des années 1740, des dossiers de gestion des fermes et moulins du marquisat à la fin du 18è siècle, ainsi qu’un plan terrier de la paroisse de Hauville (détail en vignette ci-jointe : moulin de la Haulle, paroisse de Hauville). On note également quelques liasses provenant de familles alliées : de Favet (Dieppe) et  du Tôt (Varneville, Vassonville). A signaler dans les papiers de la famille de Favet quelques comptes d’associés dans le commerce maritime au long cours pour la période fin 16è s.-début 17è siècle (Guinée, Sénégal, Brésil).