Affiche de la 1ère guerre mondiale « Voilà les américains »

Questionnaire destiné aux lycéens sur une affiche de la collection Lafond, 169 Fi.

Affiche 297 : « Voilà les Américains ; ce que nous apporte l’Amérique » ; affiche française (imprimeur à Nancy-Paris-Strasbourg)

Question 1 : Présentez le document : nature, contexte

Question 2 : Comment s’organise l’affiche, quel est son but ?

Question 3 : Selon l’affiche, quels bénéfices la France peut-elle retirer de l’entrée en guerre des Américains ?

Réponses

1) Le document est une affiche couleur française qui évoque l’entrée en guerre des Etats-Unis aux côtés de la France et les bénéfices que cette dernière peut en tirer. L’affiche ne comporte pas de date mais se situe après l’entrée en guerre des Etats unis ( 2 avril 1917) et le traité de Brest-Litovsk signé le 3 mars 1918 entre les gouvernements des empires centraux, menés par l’Allemagne et la jeune république bolchevique issue de la Révolution d’octobre en Russie (« conditions de paix aussi honteuses que celles imposées à la Russie »).

On peut émettre l’hypothèse que l’affiche date de la deuxième moitié de l’année 1918, plus probablement de la fin du printemps (référence à l’offensive allemande sur le front occidental en 1918, déclenché le 21 mars par Ludendorff et qui se poursuit jusqu’en juillet).

2) L’affiche s’organise assez simplement en deux parties : au centre gauche un soldat allemand qui essaye de forcer le front occidental est effrayé par l’ombre beaucoup plus grande d’un soldat américain. On s’inscrit bien dans la thématique de la phrase située au-dessus : « Voilà les Américains », qui vont permettre de vaincre les Allemands. Mais comme le gros des troupes américaines n’est pas encore opérationnel (elles ne le seront vraiment qu’à partir de juillet 1918), le but de l’affiche est de soutenir le moral de l’arrière en France face aux offensives allemandes et s’inscrit dans la ligne du mot d’ordre lancé par Pétain, qui après les mutineries de 1917 ne lance plus de grandes offensives meurtrières mais décide d’ « attendre les Américains » et ce qu’ils vont apporter. Cet apport est détaillé dans la partie inférieure de l’affiche, sous forme de vignettes

3) Les bénéfices que la France peut retirer de l’entrée en guerre des Américains sont de deux sortes :

  • Militaires tout d’abord : le premier apport des Américains est bien entendu le nombre important de soldats qu’ils peuvent mobiliser. Le 18 mai 1917, le congrès a adopté un projet de loi sur la conscription aux Etats-Unis (« Par recrutements successifs, avec l’approbation du Congrès ») qui doit permettre d’envoyer en France « 2,5 millions d’hommes ». On peut cependant noter que l’affiche reste vague sur la présence ou non des ses soldats. L’effort militaire américain est également important en terme de matériel (« 50 fois les crédits votés annuellement pour l’armée en temps normal »). L’affiche insiste d’ailleurs sur le fait que l’industrie américaine met désormais sa puissance au service de l’effort de guerre (« 27 000 usines ou mines »), les armes produites pouvant être acheminées grâce à un accroissement spectaculaire des capacités de transport de la marine américaine (« Tonnage disponible : fin 1918 : 6 millions de tonnes »)
  • Financiers ensuite : «6 milliards de francs » d’aide directe à la France et indirecte grâce à l’accroissement du budget voté par le Congrès (« 110 milliards de francs »). Il est d’ailleurs intéressant de noter que l’affiche souligne combien les capacités financières des Etats Unis sont largement supérieures à celles de la France « « c’est-à-dire un peu plus que ce que la France a dépensé »