L’inconnu de Chine

Tu es entré dans nos maisons,

Toi l’inconnu de Chine.

Tu es entré comme un poison

Qui explose comme une mine.

Tu as traversé les frontières

Pour semer la peste, la misère.

Tu répands la mort dans nos foyers,

Surtout celle des personnes âgées.

Proviens-tu d’un labo, d’un marché ?

Es-tu naturel ou inventé ?

Récoltons-nous ce que l’on sème ?

Tu pousses en nous comme une graine.

Ta semence se propage sur nos terres,

Dans le monde entier tu prospères.

Tu nous emprisonnes comme des bêtes

Toi tu continues ta route, tu t’entêtes !

Tu injectes ton venin dans nos veines,

Tu nous infectes sans la moindre gêne.

Tu vises, tu tires et tu nous touches.

Tu vides en nous toutes tes cartouches.

Que nous veux-tu, toi la pandémie

Qui ravage toutes nos vies ?

Tu nous brises, tu nous isoles,

Tu es un cauchemar, et tu rigoles !

Quand vas-tu disparaitre ?

Nous, c’est ce que l’on souhaite.

Corona Virus, Covid-19, tel est ton nom,

Va t’en vite toi le démon

Qui a fait de nos vies une prison.

Soyons optimistes, soyons patients,

Un jour ou l’autre cet inconnu

Disparaitra comme il est venu,

Et nous retrouverons nos vies d’avant,

Tous ensemble, libres et vivants.

Maria Eugénia ARAUJO JARMELA