Livre de comptes du président de Colmoulins

Ce registre a été acquis dans une librairie ancienne par les Archives départementales en juillet 2007. Langlois de Colmoulins y consigne ses dépenses personnelles de 1720 à 1730. Ce personnage exerce la fonction de président à mortier du Parlement de Normandie. Il s’agit d’une très haute charge en matière judiciaire, qui tire son nom de la toque de velours portée par ces officiers.
Ce document offre un témoignage exceptionnel sur la vie quotidienne d’un membre éminent de la noblesse rouennaise. La comptabilité témoigne des dépenses en personnel pour l’intendance de l’Hôtel d’Argentré qu’il occupe rue des Bons Enfants : portier, cochers, laquais, valets…Colmoulins a également recours à des services tel un « expert en dents ». On y trouve ses frais de bouche, comprenant des mets choisis : thé de Hollande, huîtres de Dieppe…
Les chevaux représentent un poste de dépense très important, tant pour leur nourriture que pour leurs soins. Ils sont utilisés pour conduire le « carrosse » qui fait lui même l’objet d’un entretien (achat de brosse et d’éponge). Le président de Colmoulins soigne son apparence : on note l’achat de tissus pour la confection de costumes (ainsi un habit en drap d’Elbeuf gris cendré doublé de serge).

Livre de comptes du président de Colmoulins

Livre de comptes du président de Colmoulins