Louis Chesneau, Vue de Rouen, tirage photographique sur papier albuminé, vers 1900.

Située à l’est de Rouen, la côte Sainte-Catherine est un haut lieu de la photographie et de la peinture rouennaise. Son panorama imprenable sur la ville, paysage hautement impressionniste en référence à la vue générale de Rouen de Monet (1892), a également inspiré les écrivains comme Flaubert et Maupassant.
Pissarro (Vue de Rouen, 1883. Musée du Louvre, Paris. © RMN / Jean-Gilles Berizzi) et Chesneau partent du même point de vue pour décrire les mêmes motifs ; le pont de chemin de fer appelé également « pont aux anglais » se dessine au premier plan de la photographie et du dessin de Pissarro. Les cheminées, symboles de la Révolution industrielle, et modifiant le paysage urbain, sont également un des motifs des deux représentations, tout comme la Cathédrale, dont on aperçoit la flèche en arrière plan.

Cette vue de Rouen a été photographié par Louis Chesneau, vers 1900. Photographe amateur, Louis Chesneau est l’un des membres fondateurs du Photo Club Rouennais. C’est aussi l’un des pionniers de la photographie du mouvement et de « l’instantané » ; ce qui le rapproche des impressionnistes, comme Pissarro.

Chesneau - Vue de Rouen

Chesneau - vue de Rouen, tirage photographique sur papier albuminé, vers 1900 - 157 Fi 315