Mémoire de l’esclavage

Le 10 mai 2020 a lieu la 15e journée nationale des mémoires de l’esclavage, des traites et leurs abolitions, et c’est pourquoi, ensemble avec la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, nous disons #cestnotrehistoire.

Cet acte notarié est passé au Havre le 1er avril 1788 (2E70/657). François-René Levesque, originaire des Sables-d’Olonne, a l’intention de « faire voyage à la Côte orientale d’Afrique à la traite des noirs » avec la navire havrais « Les cinq cousines ». Pour cela, il signe un contrat de prêt « à la grosse », c’est-à-dire « à la grosse aventure ». Un marchand de Nantes investit la somme de 8000 livres dans ce voyage. Celui-ci a la perspective de récolter sa « mise » et les intérêts, grâce à la vente des hommes, désignés sous le terme de « cargaison du navire ». Dans ce type d’engagement, en cas d' »infortunes de mer », le négociant perd toute la somme engagée. Ce prêt peut ainsi être considéré comme un contrat d’assurance pour le capitaine.

2 E 70/657
2E70/657