Publicité « Au grand chasseur »

Au grand chasseur, rue du Gros Orloge

Prospectus publicitaire, [XVIIe-début XVIIIe siècle], J 138.

La publicité, qui permet de faire acheter un produit, et la marque, qui permet d’identifier ce produit, connaissent localement la même chronologie qu’à l’échelon national. La naissance de l’imprimerie, à la fin du XVe siècle, marque l’arrivée du « prospectus publicitaire ». Ressemblant à un petit « flyer », ces affichettes vantent les mérites des commerçants ; elles sont placardées sur les murs ou distribuées dans les rues de la ville : c’est pourquoi elles portent le nom de « placards ».

Née de la densification des échanges, la publicité se développe rapidement : prospectus d’abord, puis annonces dans la presse à la fin du XVIIIe siècle, âge d’or de l’affiche illustrée au XIXe siècle, puis société de consommation et développement de la publicité au cinéma, à la radio et à la télévision.

Ce prospectus publicitaire figure parmi les plus anciens conservés aux Archives départementales de la Seine-Maritime. Le dessin est très représentatif des produits vendus, poudre à giboyer et plomb royal, destinés à la chasse. Par les emblèmes représentés, Nicolas Cuvier s’adresse plutôt à une clientèle issue de la noblesse.

Ce document nous a été donné par les Archives départementales de l’Eure en 1950.

Enregistrer