Accueil » Rechercher  »  Cadre de classement  »  Série S – Travaux publics et transports

Série S – Travaux publics et transports

Origine

La série S regroupe les documents relatifs aux travaux publics et aux transports. Les archives produites par les bureaux de la préfecture chargés de ces domaines constituent l’essentiel de la série S, le reste provient des services extérieurs spécialisés : ponts et chaussées, service des mines, service des ports autonomes.

Composition et typologie

Les dossiers de la série S se répartissent par types d’infrastructures : routes (2 S), fleuves et rivières (3 S et 7 S), ports (4 S) et chemins de fer (5 S) auxquels s’ajoutent les dossiers concernant les mines, carrières et l’énergie électrique (8 S).

ROUTES OU GRANDE VOIRIE, CIRCULATION ET TRANSPORTS ROUTIERS (sous-série 2 S)

L’ensemble de cette sous-série est encore sommairement organisé mais accessible par un récolement. Il comprend plusieurs fonds (préfecture, service des ponts et chaussées, DDE) contenant des dossiers relatifs aux routes nationales et départementales ainsi qu’à la circulation et aux transports routiers (déclarations d’automobiles, 1901-1926 ; permis de conduire, 1906-1935, …).

NAVIGATION INTERIEURE (sous-série 3 S)

Sont concernés par cette sous-série les cours d’eau navigables (la Seine principalement). Deux aspects se distinguent : la navigabilité des rivières d’une part, avec les travaux d’amélioration, les digues, les barrages et écluses, le dragage, ainsi que les bacs et passages d’eau. D’autre part, la navigation qui comprend la réglementation, le transport de voyageurs, la surveillance du personnel et des bateaux (procès-verbaux de visite des bateaux par la commission de surveillance, 1840-1935) et enfin la pêche fluviale (y compris les piscicultures).

MER, PORTS (sous-série 4 S)

Trois fonds : préfecture, ponts et chaussées, port autonome de Rouen. Seul le premier est classé (plus de 1000 articles). Dans une première partie sont conservés des dossiers sur les plages (ouvrages de défense, extraction de matériaux tels que galets ou sable), et sur les phares et fanaux (installations et entretien des appareils, 1792-1902). Les dossiers sur les ports constituent l’essentiel de la sous-série : Dieppe, Etretat, Fécamp, Harfleur, Le Havre, le canal de Tancarville, Rouen, Saint-Valéry, Le Tréport et Yport. On retrouve pour chacun les mêmes types de dossiers : réglementation, personnel, activités du port (pêche, bains de mer, construction nautique, …), travaux et entretien des infrastructures, équipement (balisage de la Seine, éclairage des quais, installation de grues, construction d’abris).

CHEMINS DE FER (sous-série 5 S)

On distingue les chemins de fer d’intérêt général, d’intérêt local et les tramways. Les dossiers sont classés par lignes et contiennent les enquêtes préalables, les dossiers administratif et technique (projets de tracés), les dossiers de contrôle des travaux, d’acquisitions foncières, de subventions et des dossiers relatifs aux gares. Le détail des constructions relève des entreprises adjudicataires et les dossiers d’exploitation sont conservés dans les archives de la compagnie concessionnaire (principalement la Compagnie des chemins de fer de l’ouest pour la Seine-Maritime). Enfin, les tramways se sont développés à partir de 1870. On les trouve à Dieppe, Eu-Le Tréport, Elbeuf, Le Havre, Saint-Romain-de-Colbosc, Rouen. Quelques dossiers concernent le funiculaire Rouen-Bonsecours (1892-1917).

COURS D’EAU ET USINES HYDRAULIQUES (sous-série 7 S)

Ce sont ici les cours d’eau non navigables ni flottables. La préfecture était chargée de la surveillance des 44 rivières du département : salubrité, installations (ponts, barrages, …), exploitation (moulins, usines utilisant la force motrice). Les dossiers sont classés par rivières et à l’intérieur dans l’ordre des communes traversées.

MINES, CARRIERES, POUDRE ET EXPLOSIFS, APPARIELS A VAPEUR, ENERGIE ELECTRIQUE (sous-série 8 S)

On trouve ici toutes les autorisations relatives à l’ouverture, la surveillance et la sécurité des carrières et mines (an IX-1939), notamment des marnières, au transport et au dépôt de poudres et explosifs (1865-1939), à l’installation d’appareils à vapeur à usage industriel ou agricole (1857-1920), et enfin toutes les décisions relatives à la mise en place du réseau électrique (concessions communales, installations des lignes) et à la distribution publique de gaz dans les communes. Ces dossiers sont classés, pour chaque rubrique, dans l’ordre alphabétique des communes.

La série S contient un grand nombre de plans.

Instruments de recherche

Répertoire numérique provisoire (3 S, 4 S, 7 S et 8 S) et récolement (2 S, 5 S).
Guide des Archives de la Seine-Maritime, t. 2, pp. 567-586.

Intérêt de la série

Histoire économique et industrielle du département : études des infrastructures architecturales (ouvrages d’art), industrielles et techniques ; industrialisation des vallées.

Pour compléter

Série O, Administration communale.