Reconstitution virtuelle du chartrier de l’abbaye de Fécamp pendant la période ducale

Le chartrier de l’abbaye de la Trinité de Fécamp pendant la période ducale, c’est-à-dire tous les actes originaux de ce monastère jusqu’en 1204, date du rattachement de la Normandie au domaine royal français, est reconstitué virtuellement sur le site internet des Archives départementales, dans leur base de chartes (http://recherche.archivesdepartementales76.net/?id=recherche_guidee_chartes, filtre sur le fonds de l’abbaye de Fécamp).

Image5

En effet, ce chartrier est, suite à une dispersion intervenue après la Révolution, divisé entre deux collections : la plus grande partie aux Archives départementales de la Seine-Maritime, et plusieurs dizaines de chartes originales des XIe et XIIe siècle, dont le plus ancien acte ducal conservé en original (diplôme de Richard II de 1006), au Palais Bénédictine de Fécamp.

Parmi les 127 actes originaux mis en ligne qui composent ce chartrier, 93 proviennent des Archives départementales (cotes en 7 H), et 34 du Palais Bénédictine de Fécamp (cotes en 1 NUM 316).

Par ailleurs, le cartulaire-bullaire de l’abbaye de Fécamp du XVIIe siècle, conservé au Palais Bénédictine de Fécamp et contenant des copies d’actes de 1016 à 1518, est mis en ligne dans la base de cartulaires des Archives départementales (cote 1 NUM 316/516).

Cette reconstitution virtuelle du chartrier de l’abbaye de la Trinité de Fécamp a été rendue possible grâce à un partenariat entre 3 établissements. Ainsi, dans le cadre d’une convention entre les Archives départementales de la Seine-Maritime, la société Bacardi France, détentrice des fonds du Palais Bénédictine, et le Centre Michel de Bouärd – CRAHAM (CNRS / Université de Caen Normandie), les Archives départementales ont numérisé et indexé ces dernières années les chartes conservées au Palais Bénédictine de Fécamp.

L’opération a reçu le soutien du Consortium CoSME (COnsortium Sources MEdiévales (http://cosme.hypotheses.org/), rattaché au TGIR Huma-Num du CNRS.

Parmi les documents remarquables concernés par cette mise en ligne, on peut signaler : le diplôme de Richard II de 1006, plus vieil acte ducal concerné en original, par lequel sont concédés à l’abbaye, outre une totale indépendance, des terres, forêts, moulins, colons, etc. ; le diplôme du roi de France Robert le Pieux de 1005 ou 1007 qui accorde à l’abbaye le domaine de Villers-Saint-Paul dans le comté de Senlis ; deux actes du XIe siècle auxquels sont attachés des bâtonnets en bois, objets de tradition symbolisant les donations faites à l’abbaye ; le cartulaire-bullaire de l’abbaye compilé au XVIIe siècle, comprenant les copies de dizaines de bulles pontificales et actes des ducs de Normandie et rois d’Angleterre accordés à l’abbaye.

L’abbaye de Fécamp – nécropole ducale surnommée le petit Saint-Denis normand – ayant été l’un des monastères bénédictins les plus riches et puissants de Normandie, du fait de son exemption notamment, l’intérêt de cette opération de numérisation, indexation et mise en ligne est majeur pour les étudiants et chercheurs travaillant sur la Normandie.

Une vidéo de présentation de cette opération, ainsi que de quelques-unes des chartes de Fécamp, est disponible à l’adresse suivante : http://www.archivesdepartementales76.net/reportage-video-sur-la-numerisation-des-chartes-du-palais-benedictine/

Image4

Par ailleurs, une conférence sur cette collaboration public-privé exemplaire se tiendra à Fécamp le 25 octobre, lors d’une table ronde (25-26 octobre) sur l’abbaye de la Trinité de Fécamp organisée par l’association des Amis du Vieux-Fécamp et du Pays de Caux et l’association des Amis de l’abbatiale. Cette communication sera assurée par Michaël Bloche, directeur-adjoint des Archives départementales de la Seine-Maritime, auteur d’une thèse de l’École nationale des Chartes sur le chartrier de l’abbaye de la Trinité de Fécamp, Pierre Bauduin, professeur d’histoire médiévale à l’Université de Caen Normandie et ancien directeur du CRAHAM, et Sébastien Roncin, archiviste du Palais Bénédictine de Fécamp.